L’ensemble scolaire Saint-Charles/Notre-Dame est un établissement catholique. Cette appartenance à l’Eglise lui donne pour mission essentielle :

– D’éduquer, de former, de promouvoir la personne humaine dans son projet éducatif inspiré de l’Evangile.
– D’accueillir tous ceux, catholiques ou non, qui semblent apprécier et partager une proposition éducative éclairée par la Parole du Christ.
– De porter une attention particulière aux enfants et aux adolescents les plus en difficulté.
– D’appeler la communauté éducative à promouvoir l’objectif de formation de toute la personne à travers les relations, l’engagement personnel et inter-personnel, la réciprocité authentique, la cohérence d’attitudes et de comportements quotidiens.
– De reconnaître le rôle prioritaire des parents dans l’éducation de leurs enfants et de leurs adolescents, de les impliquer dans la vie de l’établissement et de privilégier la rencontre et le dialogue.
– De mettre en lien la culture et la foi.

Forte de sa mission et de ses convictions, notre Communauté éducative se fixe une dynamique de vie spirituelle, se donne des structures et des moyens humains pour y parvenir.

UNE DYNAMIQUE DE VIE SPIRITUELLE

1) Nos orientations pastorales prioritaires

Nos orientations pastorales prioritaires et les actions qui les concrétisent visent à renforcer les liens humains et à proposer la foi. Elles doivent donc :

– Tenir compte de toutes les personnes, jeunes et adultes, avec un souci d’accueil des différences et d’intégration des nouveaux.
– Se vivre dans un climat de fraternité véritable développant la joie et la convivialité entre tous.
– Susciter des prises de responsabilité dans le respect et la confiance mutuels.
– Favoriser l’épanouissement de chacun et faciliter la relation aux autres.
– Partir des questions des enfants et des jeunes pour qu’ils découvrent la source de vie qu’ils portent en eux.
– Etre attentives aux nouvelles pauvretés : perte des idéaux et du sens de la vie, désert spirituel.
– Etre à l’écoute des familles, particulièrement celles « désunies » et favoriser leur insertion par un soutien bienveillant et discret.
– Créer des liens entre l’Ecole et le Collège par des actions transversales.
– Transmettre le message évangélique : annoncer à tous les hommes que Dieu les aime, que le Christ est mort et ressuscité pour eux, que l’Esprit-Saint leur est donné pour qu’ils aient la vie en abondance.
– Accueillir avec joie ceux et celles qui commencent à cheminer dans la foi et demandent à entrer dans l’Eglise.
– Vérifier et fortifier sans cesse l’enracinement de nos actions pour qu’elles ne se réduisent pas à de simples actes d’humanisation.

2) Les propositions de notre action pastorale

Nos propositions s’inscrivent dans une démarche éducative chrétienne, permettant de donner du sens et créant, dans la durée, ne dynamique d’ensemble.

– Un éveil à la culture religieuse pour mieux comprendre le monde et notre société et favoriser le dialogue interculturel et interreligieux entre les élèves.- Une proposition de la Foi et d’éveil à la foi s’articulant autour de parcours catéchétiques.
– Faire prendre conscience aux jeunes de ce qui les constitue : interrogations, désirs, doutes, souffrances, violence, joie.
– Une initiation à la Parole et une découverte du Christ à travers la lecture des textes de l’ancien et du nouveau testament : chacun doit se voir offrir la possibilité de s’ouvrir un jour à la tendresse infinie du Père et à la présence attentive du Fils et de découvrir qu’il a du prix aux yeux de Dieu.
– Une formation à l’intelligence de la foi : chacun est appelé à découvrir que la vie de tous les jours est le véritable domaine d’expérience de la foi et que la rencontre personnelle avec le Christ vivant permet l’épanouissement de l’être humain.
– Une réflexion chrétienne sur le sens de la vie basée sur l’estime de soi et l’amour des autres : favoriser l’engagement en invitant chacun à être acteur au service d’un monde plus humain ; passer du geste simplement solidaire et généreux à la Charité qui est à la fois regard bienveillant sur l’autre et signe de l’Amour de Dieu, favoriser le partage et le service, la vie de groupe.
– Une sensibilisation au Beau : catéchèse à partir d’oeuvres d’art, beauté des célébrations.
– Favoriser les temps de prières et de retraites qui permettent aux jeunes de relire leur vie personnelle et de donner sens à leur vie.
– Une invitation au dynamisme spirituel : participation à l’Eucharistie (messes des jeunes et des familles) ; au sacrement de réconciliation et aux différentes célébrations.
– Une formation et un accompagnement aux engagements de vie chrétienne : Baptême, Sacrement de Réconciliation, Première Communion, Profession de Foi, Confirmation, connaissance des rites de la messe.
– Un accompagnement des parents pour les soutenir dans l’éducation de la foi de leurs enfants et jeunes.
– Une Pastorale des animateurs : des formations spécifiques, adaptées aux champs d’intervention des niveaux de l’école et du collège.
– Une participation active aux événements diocésains (FRAT, journée des 4ème du réseau, journées de retraites ou de pèlerinages).
– Une création de « communautés fraternelles de foi ».

DES SRUCTURES NECESSAIRES

Les chefs d’établissements sont les premiers responsables de la Pastorale. Ils sont assistés dans cette mission par les prêtres référents et les animatrices en pastorale scolaire.
Ensemble, ils doivent s’employer à manifester concrètement que la Pastorale est un élément majeur du travail d’éducation accompli par l’établissement.
Le Conseil pastoral a une fonction de réflexion et d’impulsion. Au service de la communauté éducative, il est « veilleur » et « éveilleur » pour la mission pastorale. Son attention porte sur :

– la mise en oeuvre du projet pastoral,
– l’harmonisation des actions pastorales de chaque niveau (école et collège),
– la cohérence entre le vécu de l’établissement et son projet éducatif.

Il est constitué de membres du Conseil de direction, des prêtres référents, de l’animatrice Pastorale, de personnels enseignants et non enseignants et de représentants des parents d’élèves.
Il se réunit une fois par trimestre.

DES MOYENS HUMAINS

– Il nous semble opportun de rappeler que la présence de laïcs engagés dans la pastorale est un exemple du don de soi au service des enfants, des jeunes et des adultes et offre une image vivante de l’Eglise.
– L’adjointe, chargée de la coordination pastorale, est nommée en concertation par le Diocèse et le chef d’établissement.
– Le conseil Pastoral arrête les moyens d’animation pastorale de l’établissement. Chaque cycle (Ecole, Collège) organise l’animation pastorale qui le concerne.
– Chaque année un budget de fonctionnement sera fixé et attribué à l’animation pastorale.
– Les chefs d’établissements, les prêtres référents et l’adjointe à la pastorale scolaire entretiennent les liens avec les instances pastorales des paroisses, du doyenné et du diocèse.

En conclusion

Tous les membres de la communauté doivent être porteurs dans leur travail d’éducation « d’une vision de la personne et de la société puisée aux sources du mystère pascal du Christ » (*). Leur témoignage personnel en actes et en paroles est indispensable à la crédibilité de leur travail d’éducation, à la découverte par les élèves d’un chemin de foi qui passent à travers tout ce qu’ils vivent et à la visibilité du don de la grâce que l’Eglise met en oeuvre au service de l’humanité.

C’est pourquoi, notre projet pastoral n’est pas une affaire de « spécialistes ». Chacun des membres de la communauté éducative participe activement aux besoins en éducation des enfants et des jeunes par la transmission de son savoir. Savoir qui, selon les talents de chacun, se décline en savoir connaissance et savoir-faire, savoir vivre et savoir être, savoir recevoir et savoir partager, savoir croire et savoir donner.
Enfin, le regard que nous portons sur les enfants et les jeunes doit traduire l’amour que nous leur portons et dont ils ont besoin pour se découvrir et grandir. C’est par notre comportement que nous sommes d’abord témoins du Christ.

(*) Préambule du Statut de l’Enseignement Catholique